Natha­naël­le Sage

L’arb­re au poiv­re

Aujour­d’hui, cet­te plan­te est un remè­de popu­lai­re sou­vent uti­li­sé par les femmes qui sou­hai­tent tom­ber ence­in­te.

Uti­li­té

Uti­li­sa­ti­on moder­ne du gat­ti­lier

L’arbre au poiv­re, com­me le Bryo­phyl­lum, est un médi­ca­ment à base de plan­tes. Il est sou­vent recom­man­dé en cas de cycles men­stru­els irré­gu­liers ou de for­tes dou­leurs men­stru­el­les. Cet­te plan­te médi­ci­na­le est aujour­d’hui uti­li­sé par de nombreu­ses femmes souf­frant de Sym­ptô­mes Pré­men­stru­el (SPM). Son extrait aide à main­tenir le niveau de pro­lac­ti­ne. La pro­lac­ti­ne est une hor­mo­ne qui sti­mu­le la pro­duc­tion de lait mater­nel chez la femme. Si vot­re méde­cin détec­te des taux éle­vés de pro­lac­ti­ne, cela peut être la cau­se d’un cycle men­stru­el rac­cour­ci et d’u­ne ovu­la­ti­on irré­gu­liè­re. Le Gat­ti­lier peut stop­per cet­te sur­pro­duc­tion de pro­lac­ti­ne lors­qu’il est pris régu­liè­re­ment ou sur une longue péri­ode.

Pour les femmes ayant une quan­ti­té insuf­fi­san­te d’hor­mo­ne lutéa­le (pro­ge­sté­ro­ne), cet­te plan­te peut éga­le­ment être uti­le. L’hor­mo­ne lutéa­le est pro­du­i­te immé­dia­te­ment après l’o­vu­la­ti­on et est cen­sée aider à prépa­rer la muqueu­se de l’u­té­rus à une éven­tu­el­le gros­ses­se. S’il n’y en a pas assez, l’o­vo­cy­te fécon­dé ne peut pas s’im­plan­ter dans l’u­té­rus. Par con­sé­quent, la femme con­cer­née ne tom­be pas ence­in­te. Si le niveau de pro­lac­ti­ne dimi­nue en pren­ant du gat­ti­lier, alors le niveau de pro­ge­sté­ro­ne aug­men­te et l’é­qui­libre ent­re l’œ­s­tro­gè­ne et la pro­ge­sté­ro­ne est réta­b­li, un impé­ra­tif pour la gros­ses­se.

Com­ment l’arb­re au poiv­re est-il pris ?

Com­me pour de nombreux remè­des homé­o­pa­thi­ques, cet­te plan­te doit avoir été pri­se depuis deux à trois mois pour obser­ver un effet. L’é­qui­libre hor­mo­nal doit avoir le temps de pou­voir s’a­jus­ter et se régu­ler. Vous pou­vez ache­ter le princi­pe actif appe­lé Agnus Cas­tus sous for­me de com­pri­més, de thé ou de gout­tes à prend­re.

Y a‑t-il des effets secon­dai­res ?

Si vous vou­lez prend­re du Gat­ti­lier, vous devez con­sul­ter vot­re méde­cin au pré­al­ab­le. Il ou elle doit cla­ri­fier à l’a­van­ce si der­riè­re le trou­ble du cycle vous souf­f­rez ou non d’u­ne mala­die tiers. C’est lui éga­le­ment qui déter­mi­ne­ra si vous avez un taux éle­vé de pro­lac­ti­ne. Si vot­re pro­blè­me con­cer­ne spé­ci­fi­que­ment le désir d’a­voir des enfants, vous pou­vez par­ta­ger ces réfle­xi­ons avec vot­re méde­cin et deman­der ses con­seils ou vous pou­vez con­ta­c­ter une cli­ni­que de fer­ti­li­té.

Les effets secon­dai­res qui peu­vent sur­ve­nir, par exemp­le, après un sur­do­sa­ge sont des érup­ti­ons cuta­nées ou des diar­r­hées. Il est important de tenir comp­te des inter­ac­tions avec d’au­tres médi­ca­ments.

En plus d’u­ne ali­men­ta­ti­on équi­li­brée, le Gatil­lier peut, avec le dosa­ge appro­prié, avoir un effet important sur les pro­blè­mes de cycle et donc avoir un effet posi­tif sur vot­re désir de tom­ber ence­in­te.

Pour aller plus loin

Si vous sou­hai­tez en savoir plus, vous pou­vez rem­plir ce for­mu­lai­re. Tou­te for­me d’information est 100% gra­tui­te et sans enga­ge­ment.

Vous y retrou­ve­r­ez plus de détails sur les off­res de trai­te­ment, les taux de réus­si­te et les prix de nos cli­ni­ques. Nous pre­nons soin de ne vous pro­po­ser que des cen­tres dans les­quels nous som­mes sûres de pou­voir vous off­rir un ser­vice en fran­çais et faci­le­ment adap­ta­ble à distance pour que vous n’ayez à vous dépla­cer dans la cli­ni­que que le jour J de vot­re trai­te­ment.

Pour de plus amp­les infor­ma­ti­ons sur des pos­si­bi­li­tés de PMA à l’étranger, vous pou­vez aus­si con­sul­ter nos arti­cles sur le clo­mi­fè­ne, le bryo­phyl­lum ou encore celui sur la cor­ré­la­ti­on ent­re la nut­ri­ti­on et la fer­ti­li­té.

Com­ment béné­fi­cier de not­re ser­vice ?

Nous som­mes là avant tout pour vous écou­ter et com­prend­re vos besoins afin d’y répond­re de façon la plus per­son­nali­sée pos­si­ble

  • Rem­plis­sez not­re for­mu­lai­re d’inscription en ligne, nous trou­ve­rons dans not­re équi­pe l’interlocuteur le plus adap­té pour répond­re à vot­re deman­de

  • Nous vous con­ta­c­te­rons pour une con­sul­ta­ti­on infor­ma­ti­ve gra­tui­te de 30 min. Nous pour­rons alors abor­der vot­re pro­jet d’enfant

  • Nous vous four­nis­sons des brochu­res d’information et vous met­tons en rela­ti­on avec la cli­ni­que qui cor­re­spond le mieux à vos besoins

Com­men­cez avec le for­mu­lai­re