Jenia Chor­naya

Un projet de PMA rendu pos­sible pour toutes, en couple ou cé­li­ba­taire

Le nombre de femmes cé­li­ba­taires qui so­u­hai­tent avoir des en­fants aug­mente et l’idée d’une ma­ter­nité sans par­ten­aire de­vient de plus en plus con­cev­able pour nombre d’entre elles.

Un don de sperme peut-il aider les cé­li­ba­taires qui so­u­hai­tent avoir des en­fants ?

Les cé­li­ba­taires qui so­u­hai­tent avoir des en­fants dé­pen­dent d’un don de sperme. En théorie, cela peut pro­venir soit d’un don­neur privé, soit d’une banque de sperme en France ou à l’étranger.

Mère et enfant jouant

 

La si­tua­tion ju­ri­dique

Bien que cela soit in­terdit en France, le don de sperme pour des per­sonnes seules est au­to­risé dans plu­sieurs pays eu­ro­péens voisins. Des pays comme l’Es­pagne et le Da­ne­mark sont connus pour leur lé­gis­la­tion li­bé­rale et sont des de­sti­na­tions po­pu­laires pour les cé­li­ba­taires qui so­u­hai­tent avoir des en­fants.

Le trai­te­ment de la fer­ti­lité avec le sperme d’un don­neur est pos­sible dans le cas d’une in­sé­mi­nation ou dans le cadre d’une Fé­con­da­tion In Vitro (FIV). Les gamètes du don­neur de sperme sont le plus sou­vent issus d’une banque de sperme. Lors de l’in­sé­mi­na­tion, seuls les sper­ma­to­zoïdes par­ti­cu­liè­re­ment mo­biles sont in­tro­duits dans l’u­térus à l’aide d’une sonde en­do­va­gi­nale, une pro­cé­dure com­plè­te­ment in­do­lore. Le trai­te­ment est presque tou­jours ac­com­pagné d’une sti­mu­la­tion hor­mo­nale des ovaires afin d’aug­menter la pro­ba­bi­lité de fé­con­da­tion. L’in­sé­mi­na­tion est ef­fec­tuée au plus tard 36 heures après l’o­vu­la­tion (dé­clen­chée par des mé­di­ca­ments). Le sperme est d’a­bord dé­con­gelé puis pré­paré. Lors d’une FIV, l’o­vo­cyte est fé­condé dans une éprou­vette puis après plu­sieurs jours en la­bo­ra­toire, un em­bryon viable est sélec­tionné pour être in­séré dans l’u­térus. La pro­cé­dure ne dif­fère pas d’une FIV pour un couple dont le sperme du par­ten­aire est uti­lisé.

Femme embrasse sa fille

Pour aller plus loin

Si vous so­u­haitez en sa­voir plus, vous pouvez rem­plir ce for­mu­laire. Toute forme d’information est 100% gra­tuite et sans en­ga­ge­ment.

Vous y re­trou­verez plus de dé­tails sur les offres de trai­te­ment, les taux de réus­site et les prix de nos cli­ni­ques. Nous pre­nons soin de ne vous pro­poser que des cen­tres dans les­quels nous sommes sûres de pou­voir vous offrir un ser­vice en fran­çais et fa­ci­le­ment ad­ap­table à di­stance pour que vous n’ayez à vous dé­placer dans la cli­nique que le jour J de votre trai­te­ment.

Com­ment bé­né­fi­cier de notre ser­vice ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et com­prendre vos be­soins afin d’y ré­pondre de façon la plus per­son­nalisée pos­sible

  • Rem­plissez notre for­mu­laire d’inscription en ligne, nous trou­ve­rons dans notre équipe l’interlocuteur le plus ad­apté pour ré­pondre à votre de­mande

  • Nous vous con­ta­c­te­rons pour une con­sul­ta­tion in­for­ma­tive gra­tuite de 30 min. Nous pour­rons alors ab­order votre projet d’enfant

  • Nous vous four­nis­sons des brochures d’information et vous met­tons en re­la­tion avec la cli­nique qui cor­re­spond le mieux à vos be­soins

Com­mencez avec le for­mu­laire