Natha­naël­le Sage

Vitri­fi­ca­ti­on d’o­vo­cytes : sta­tis­ti­ques et taux de réus­si­te

Quel est l’â­ge idé­al pour con­ge­ler mes ovo­cytes ?

Nous l’a­vons déjà men­ti­onné plus haut, le fac­teur princi­pal de suc­cès est l’â­ge de la pati­en­te au moment du pré­lè­ve­ment des ovo­cytes. Lors­qu’on entend dire que la fer­ti­li­té d’u­ne femme décli­ne à par­tir de 35 ans, on par­le en réa­li­té de la qua­li­té des ovo­cytes qui dimi­nue avec l’â­ge. Pour­quoi 35 ans ? C’est à ce moment de la vie d’u­ne femme que les ovo­cytes com­men­cent à pré­sen­ter des signes de défi­ci­ence géné­tique et donc natu­rel­lement la réser­ve ova­ri­en­ne dimi­nue.

Pour une crycon­ser­va­ti­on d’o­vo­cytes d’u­ne femme de moins de 35 ans, il est recom­man­dé de pré­le­ver ent­re 10 et 20 ovo­cytes lors de la ponc­tion. Selon une étu­de de 2017 portant sur 520 cycles sti­mu­lés dans le cad­re d’u­ne con­ser­va­ti­on ovo­cy­taire, des femmes de 34, 37 et 42 ans ayant 20 ovo­cytes vitri­fiés ont respec­ti­ve­ment, 90 %, 75 % et 37 % de chan­ce d’en­vi­sa­ger au moins une nais­sance. Une femme de 20 ans a, elle, une pro­ba­bi­li­té de 94% de chan­ce de réus­si­te avec 20 ovo­cytes vitri­fiés.

Con­gé­la­ti­on d’ovocytes : com­bi­en d’o­vo­cytes sont néces­saires ?

Si 20 ovo­cytes matures sont pré­le­vés sur une femme de 34 ans, les chan­ces d’a­voir au moins une nais­sance, sont de 90 %.

C’est en effet loin d’êt­re aus­si simp­le puis­qu’in­dé­pen­dam­ment de l’â­ge, la qua­li­té et la quan­ti­té de la réser­ve ova­ri­en­ne ne se déve­lo­p­pent pas de maniè­re liné­ai­re. Afin de mieux com­prend­re les chan­ces de suc­cès d’u­ne cryo­con­ser­va­ti­on d’o­vo­cytes, il est uti­le de rap­pe­ler la pro­cé­du­re.

Après sti­mu­la­ti­on hor­mo­na­le des ovai­res, les ovo­cytes muris­sent en plus grand nombre que ce qu’ils ferai­ent lors d’un cycle natu­rel et sont ensui­te pré­le­vés puis vitri­fiés ou con­ge­lés à ‑196°C. Il y a deux étapes dans ce pro­ces­sus qui déter­mi­nent réel­lement la pro­ba­bi­li­té ulté­ri­eu­re du suc­cès d’u­ne gros­ses­se à par­tir d’un ovo­cy­te cryo­con­ser­vé : la qua­li­té du pré­lè­ve­ment et cel­le de la vitri­fi­ca­ti­on en elle-même.

La pro­ba­bi­li­té de deux nais­san­ces vivan­tes grâce À la vItri­fi­ca­ti­on d’ovocytes res­te rela­ti­ve­ment éle­vée à 34 ans

Pre­nons une aut­re situa­ti­on. Par exemp­le, le cas de pati­en­tes dont l’i­dée est de pou­voir avoir plu­sieurs enfants dans le futur à par­tir d’o­vo­cytes vitri­fiés. Tou­jours dans l’hy­po­thè­se d’un pré­lè­ve­ment de 20 ovo­cytes, une femme de 34 ans a 66 % de chan­ce d’a­voir au moins deux nais­san­ces. Un pour­cen­ta­ge qui chu­te à 7% pour une femme dont l’â­ge est de 42 ans lors de son pré­lè­ve­ment. Dans le sou­hait d’ob­tenir au moins 3 nais­san­ces, la pro­ba­bi­li­té pour une femme de 34 ans dimi­nue à 38% cont­re 1% pour la pati­en­te de 42 ans.

Dans l’en­sem­ble, une cor­ré­la­ti­on clai­re peut donc être démon­trée ent­re l’â­ge de la femme au moment du pré­lè­ve­ment des ovo­cytes, et la pro­ba­bi­li­té de réus­si­te d’u­ne gros­ses­se ulté­ri­eu­re issue d’u­ne con­gé­la­ti­on ovo­cy­taire. Il con­vi­ent de noter qu’il s’a­git de val­eurs sta­tis­ti­ques moy­ennes qui vari­ent par­fois de façon inex­pli­ca­ble d’u­ne per­son­ne à l’aut­re.

Vitri­fi­ca­ti­on d’ovocytes : métho­des de con­gé­la­ti­on

Des ovo­cytes vitri­fiés sur­vivent dans envi­ron 92 % des cas

Il exis­te éga­le­ment d’au­tres fac­teurs pou­vant impac­ter le taux de réus­si­te d’u­ne cryo­con­ser­va­ti­on. En intro­duc­tion, nous vous par­li­ons de l’im­por­t­ance de la qua­li­té de la vitri­fi­ca­ti­on et cet­te qua­li­té se doit à la métho­de de con­gé­la­ti­on uti­li­sée. Une dis­tinc­tion est à fai­re ent­re ce qu’on appel­le une “con­gé­la­ti­on len­te” et une vitri­fi­ca­ti­on ou “con­gé­la­ti­on éclair”. Les deux métho­des dif­fè­rent par la vites­se à laquel­le les ovo­cytes sont con­ge­lés et cet­te vites­se est un fac­teur de suc­cès cru­cial.

Dans le cad­re d’u­ne con­gé­la­ti­on len­te, les ovo­cytes pré­le­vés sont refro­idis d’en­vi­ron ‑2 à ‑3°C par minu­te jus­qu’à ce qu’ils att­eig­n­ent la tem­pé­ra­tu­re requi­se de ‑196°C. Cet­te bas­se tem­pé­ra­tu­re fina­le est néces­saire, pour arrê­ter tou­te évo­lu­ti­on bio­lo­gi­que des ovo­cytes et pour per­mett­re un stocka­ge sans per­te de qua­li­té.

Lors d’u­ne vitri­fi­ca­ti­on, les ovo­cytes sont immer­gés dans de l’a­zo­te liqui­de, ce qui per­met de les con­ge­ler en quel­ques minu­tes. Les ovo­cytes étant princi­pa­le­ment con­sti­tués d’eau, il est donc important d’em­pêcher la cris­tal­li­sa­ti­on du liqui­de pen­dant la con­gé­la­ti­on, ce que per­met la vitri­fi­ca­ti­on avec moins de ris­ques que la con­gé­la­ti­on len­te. Elle res­te donc la métho­de la plus pro­met­teu­se, ce qui expli­que qu’el­le soit de plus en plus uti­li­sée ces der­niè­res années.

En résu­mé, l’â­ge de la femme, idéa­le­ment infé­ri­eur à 35 ans, com­bi­né à une vitri­fi­ca­ti­on ou con­gé­la­ti­on éclair, sont des fac­teurs décisi­fs pour aug­men­ter la pro­ba­bi­li­té de réus­si­te d’u­ne gros­ses­se ulté­ri­eu­re par cryo­con­ser­va­ti­on.

» Vitri­fi­ca­ti­on d’ovocytes : rai­sons et accept­ati­on

 

Pour aller plus loin

Si vous sou­hai­tez en savoir plus, notam­ment sur où fai­re con­ser­ver vos ovo­cytes, vous pou­vez rem­plir ce for­mu­lai­re. Tou­te for­me d’information est 100% gra­tui­te et sans enga­ge­ment.

Vous y retrou­ve­r­ez plus de détails sur les off­res de trai­te­ment, les taux de réus­si­te et les prix de nos cli­ni­ques. Nous pre­nons soin de ne vous pro­po­ser que des cen­tres dans les­quels nous som­mes sûrs de pou­voir vous off­rir un ser­vice en fran­çais et faci­le­ment adap­ta­ble à distance pour que vous n’ayez à vous dépla­cer dans la cli­ni­que que le jour J pour vot­re trai­te­ment.

Pour de plus amp­les infor­ma­ti­ons sur des pos­si­bi­li­tés de PMA à l’étranger, vous pou­vez aus­si con­sul­ter nos arti­cles sur la con­gé­la­ti­on d’o­vo­cytes, les rai­sons et accept­ati­on d’u­ne tel­le pro­cé­du­re ou encore sur la réser­ve ovo­cy­taire.

Com­ment béné­fi­cier de not­re ser­vice ?

Nous som­mes là avant tout pour vous écou­ter et com­prend­re vos besoins afin d’y répond­re de façon la plus per­son­nali­sée pos­si­ble

  • Rem­plis­sez not­re for­mu­lai­re d’inscription en ligne, nous trou­ve­rons dans not­re équi­pe l’interlocuteur le plus adap­té pour répond­re à vot­re deman­de

  • Nous vous con­ta­c­te­rons pour une con­sul­ta­ti­on infor­ma­ti­ve gra­tui­te de 30 min. Nous pour­rons alors abor­der vot­re pro­jet d’enfant

  • Nous vous four­nis­sons des brochu­res d’information et vous met­tons en rela­ti­on avec la cli­ni­que qui cor­re­spond le mieux à vos besoins

Com­men­cez avec le for­mu­lai­re