Nathanaëlle Sage

Fécondation In Vitro

Dans cet article, nous vous parlons de la FIV bien sûr, mais aussi des risques, des coûts qui y sont liés et de l’Injection Intracytoplasmique de Sperme (ICSI), une forme dérivée de la FIV. Parmi toutes les méthodes possibles, la FIV est l’un des traitements les plus complexes, des examens spécifiques doivent être effectués en amont de la procédure et elle dure généralement plusieurs semaines.

Regardons de plus près.

Fécondation in Vitro : procédure à suivre

La stimulation ovarienne – Durée : environ 9 à 11 jours

Au cours d’un cycle menstruel naturel, le corps féminin produit normalement un seul ovocyte qui peut être fécondé par le sperme après l’ovulation.

Pour une Fécondation In Vitro, afin d’augmenter la probabilité d’une grossesse, la femme se voit conseiller une stimulation ovarienne, soit un traitement hormonal. Ce traitement se matérialise par des injections d’hormones à effectuer en amont du jour J. Cette prise d’hormones permet dans un premier temps de stimuler les ovaires, de faire mûrir plusieurs ovocytes et enfin de déclencher l’ovulation 9 à 11 jours après le début de la stimulation.

La ponction ovocytaire –  Durée : 20 minutes

Le jour J, les médecins procèdent au prélèvements des ovocytes qui auront mûri suite à la stimulation, c’est ce qu’on appelle la ponction ovocytaire. Le prélèvement s’effectue à l’aide d’une aiguille fine.

La procédure, lors de laquelle la femme est placée sous anesthésie locale ou générale, ne dure qu’une vingtaine de minutes. De petits saignements peut apparaitre mais pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal !

Fécondation en laboratoire – Durée : 3 à 5 jours

À ce stade de la FIV, la fécondation à proprement parlée a lieu en laboratoire puisque que les ovocytes prélevés lors de la ponction sont placés dans une éprouvette, en contact avec le sperme. Il faut alors attendre 5 jours pour voir des blastocystes, soient des embryons viables au transfert dans l’utérus.

Fécondation par ICSI

Comme évoqué précédemment, le processus de FIV peut être adapté en ICSI en fonction de la qualité du sperme utilisé. La méthode est généralement définie en amont lors des examens préalables au traitement. C’est une fois les résultats connus que les médecins choisissent la meilleure méthode pour le couple entre la FIV et l’ICSI.

La méthode ICSI offre ainsi une meilleure chance d’avoir un enfant pour les couples dont l’homme souffre d’un trouble de fertilité. Cette méthode est utilisée de préférence si :

  • Il n’y a pas assez de spermatozoïdes dans l’éjaculat de l’homme
  • Les spermatozoïdes sont peu mobiles et que la probabilité de parvenir jusqu’à l’ovocyte est trop faible.

Dans ce cas, les médecins procèdent a une injection individuelle de spermatozoides directement au sein de l’ovocyte. La fécondation à lieu sous un microscope spécial et peut donc être strictement contrôlée. Si l’intervention est réussie, les ovocytes fécondés peuvent être transférés dans le corps de la femme 6 jours après la ponction.

Chances de réussite de la Fécondation In Vitro

Le taux de réussite d’une FIV / ICSI est probablement le point qui préoccupe le plus les patients. Selon le Centre Fédéral d’Éducation Sanitaire en Allemagne, le taux de natalité suite à une FIV ou une ICSI est de 26% par cycle de traitement. Ce taux de réussite se renouvelle à chaque tentative mais ne s’additionne pas. En revanche s’il s’agit d’une FIV avec Cryo transfert, soit un ovocyte ou du sperme congelé, la probabilité descend à 18%.

>> Ici, vous pouvez en savoir plus sur le Cryo transfert et la congélation sociale !

Il est important de garder à l’esprit que les valeurs ci-dessus ne sont données qu’à titre indicatif et varient d’une situation à l’autre. L’âge de la femme est, entre autres, déterminant pour la réussite du traitement. La probabilité d’une grossesse jusqu’à l’âge de 30 ans est supérieure à 40% par transfert d’embryon, un chiffre qui peut chutter jusqu’à 15% à partir de 43 ans.

Les traitements de fertilité sont habituellement associés à un fardeau émotionnel et financier élevé et de nombreux patients arrêtent le traitement tôt dans le processus. Cependant, les études les plus récentes donnent de l’espoir puisque la probabilité de tomber enceinte augmente après plusieurs cycles de traitement. Après un essai, il atteint 30%, après le troisième, il augmente jusqu’à 61% et après le quatrième cycle de transfert, il passe à 79%.

Risques de la Fécondation In Vitro

Comme toute intervention médicale, les traitement de la fertilité peuvent également entraîner des complications physiques et psychologiques. Par conséquent, la première chose à faire avant de se lancer doit toujours comprendre une consultation détaillée ainsi que l’examen de tous les avantages et les inconvénients qu’un traitement peut engendrer.

La stimulation ovarienne

La stimulation ou traitement hormonal peut être stressante tant sur le plan mental que physique pour un grand nombre de patientes. Dans certains cas, elle peut conduire à ce qu’on appelle une hyper-stimulation, au cours de laquelle les ovaires « sont sollicités de façon excessive ». La stimulation ovarienne peut également entraîner une rétention d’eau dans l’abdomen et s’accompagner de syndromes tels que des nausées, un essoufflement ou encore de la tension.

La grossesse multiple

Dans le cadre de la FIV et de l’ICSI en Europe, il est possible de transférer jusqu’à 2 embryons dans l’utérus d’une patiente. À savoir que le transfert de plusieurs embryons peut entraîner une grossesse multiple et compliquer dans certains cas, la santé de la femme. D’après le Registre de la Santé, en cas de procréation médicalement assistée, un couple possède 25% de chance d’avoir des jumeaux et 2,5% d’avoir des triplés.

Stress

La charge psychologique ou encore financière sont deux aspects qui reviennent régulièrement et qui ne doivent en aucun cas être négligés.

L’embryon va-t-il s’implanter ? Comment se déroulera la grossesse ? Y a-t-il un risque de fausse couche ? L’incertitude après le transfert de l’embryon peut naturellement rendre le couple anxieux et provoquer de véritables montagnes russes émotionnelles. Ce n’est pas étonnant, car souvent tous les d’espoirs sont placés dans le traitement !

De plus, le style de vie, le quotidien et même la vie sexuelle doivent être radicalement modifiés et adaptés au plan de traitement.

Afin de faciliter cette phase difficile pour les couples, il peut être utile de faire appel à un professionnel et de se faire accompagner le long du traitement par un psychologue.

Fécondation In Vitro : le coût

Le coût d’une Fécondation In Vitro est l’un des plus élevé an matière de traitements et début aux alentours de 4 000 € par FIV et 5 000 € par cycle de traitement ICSI. En France, les frais liés à la PMA sont intégralement pris en charge par la Sécurité sociale pour les couples hétérosexuels. Cependant, le remboursement est limité à 4 fécondations in-vitro et 6 inséminations artificielle selon l’article L. 164-1 du Code de la Sécurité Sociale. Au-delà, les complémentaires santé peuvent néanmoins prendre en charge ces coûts sous certaines conditions.

Toutefois, la sécurité sociale mentionne certaines conditions obligatoires. L’individu qui souhaite bénéficier d’une PMA doit:

  • Être vivant au moment de l’insémination ou du transfert d’embryon ;
  • En âge de procréer ; (D’après une décision de la cour d’appel de Versailles rendue le 5 mars 2018, un homme peut être considéré comme étant en âge de procréer jusqu’à 59 ans)
  • Être mariés ou en mesure d’apporter la preuve d’une vie commune d’au moins 2 ans

Le résumé : la Fécondation In Vitro

La décision de suivre ou non une Fécondation In Vitro comporte de multiples incertitudes et défis. D’un côté le coût, le fardeau émotionnel et l’état de santé contre de l’autre, le désir d’avoir un enfant.

Une telle étape de la vie ne doit pas être guidée uniquement par les émotions. Heureusement, nous vivons à une époque où nous pouvons prendre une décision réfléchie à l’aide de données et de tests médicaux.

Prenez votre temps pour trouver un spécialiste sur qui vous pouvez compter. Un bon médecin vous fournira toutes sortes d’informations et vous accompagnera dans cette phase cruciale de votre vie. Nous travaillons avec un réseau constitué des meilleures cliniques Européennes et serions heureux de vous conseiller gratuitement !

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez remplir ce formulaire. Toute forme d’information est 100% gratuite et sans engagement.

Vous y retrouverez plus de détails sur les offres de traitement, les taux de réussite et les prix de nos cliniques. Nous prenons soin de ne vous proposer que des centres dans lesquels nous sommes sûres de pouvoir vous offrir un service en français et facilement adaptable à distance pour que vous n’ayez à vous déplacer dans la clinique que le jour J de votre traitement.

Pour de plus amples informations sur des possibilités de PMA à l’étranger, vous pouvez aussi consulter nos articles sur la vitrification d’ovocytes, la réserve ovocytaire ou encore celui sur l’infertilité masculine.

Comment bénéficier de notre service ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et comprendre vos besoins afin d’y répondre de façon la plus personnalisée possible

  • Remplissez notre formulaire d’inscription en ligne, nous trouverons dans notre équipe l’interlocuteur le plus adapté pour répondre à votre demande

  • Nous vous contacterons pour une consultation informative gratuite de 30 min. Nous pourrons alors aborder votre projet d’enfant

  • Nous vous fournissons des brochures d’information et vous mettons en relation avec la clinique qui correspond le mieux à vos besoins

Commencez avec le formulaire