Nathanaëlle Sage

L’infertilité masculine

Le problème de l’infertilité est très répandu. Selon la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE), 25 millions de citoyens de l’Union européenne se retrouvent involontairement sans enfants.

Il y a plusieurs raisons à cela, qui peuvent affecter l’infertilité du couple individuellement ou qui peuvent créer des contextes complexes. Bien que l’infertilité soit encore souvent considérée comme un « problème de femmes », la cause de l’infertilité non désirée est aussi susceptible d’être dû à un problème chez les femmes que chez les hommes.

Dans l’article suivant, nous examinerons les causes de l’infertilité masculine et expliquerons comment, malgré un diagnostic possible, vous pouvez réaliser votre désir d’enfant.

Les causes de l’infertilité masculine: La qualité du sperme

D’après les informations dont nous disposons aujourd’hui, toute une série de causes possibles d’infertilité chez les hommes ont été identifiées : le spectre est large et va des défauts génétiques aux influences externes. Bien que ces causes affectent les deux sexes de manière égale, il existe des problèmes génétiques et de santé qui n’affectent que les hommes.

L’une des causes les plus fréquentes d’infertilité masculine est le syndrome d’oligo-asthéno-tératozoospermie (syndrome d’OAT) – un changement pathologique dans la qualité du sperme. Ceci est causé par la combinaison des trois facteurs suivants :

  • L’oligozoospermie représente un petit nombre de spermatozoïdes dans l’éjaculat. La valeur saine est d’environ 20 millions par millilitre de semence.
  • L’asthénozoospermie survient lorsque la mobilité des spermatozoïdes dans l’éjaculat est réduite
  • La tératozoospermie indique une malformation du sperme. Selon les critères de l’OMS, on parle de tératozoospermie lorsque moins de 30 % des spermatozoïdes ont une forme mature.

Pour féconder un ovocyte, les spermatozoïdes doivent non seulement être mobiles et matures, mais ils doivent aussi être présents assez fréquemment dans l’éjaculat. Cependant, si le syndrome de l’OAT est diagnostiqué, il y a un défaut dans la production de spermatozoïdes sains ou une perturbation dans leur transport.

Deuxième cause : le transport du sperme

Un transport de spermatozoïdes désordonné survient lorsque les testicules produisent suffisamment de spermatozoïdes fonctionnels mais sont incapables d’atteindre l’extérieur en raison d’un canal déférent endommagé ou coincé. Il en résulte une éjaculation avec un très faible nombre de spermatozoïdes, et une qualité de sperme réduite ou une voie de transport endommagée peut être causée par un certain nombre de facteurs déclencheurs.

Hypertension testiculaire

C’est une malformation qui peut survenir durant l’enfance. Si les testicules d’un enfant sont restés dans la région abdominale ou dans la région de l’aine et n’ont pas migré vers le scrotum, on parle alors d’hypertension testiculaire. A cause d’une température corporelle élevée, les spermatozoïdes surchauffent dans les testicules et perdent de leur qualité.

Troubles hormonaux

Bien que cette cause soit moins fréquente chez les hommes que chez les femmes, elle peut quand même entraîner l’infertilité. Dans ce cas, le problème réside dans la carence des hormones responsables à la fois de la production de testostérone et de la formation de nouveaux spermatozoïdes dans les testicules.

Âge

Rarement mentionnée, l’horloge biologique tourne aussi chez les hommes. Selon le ministère fédéral de la famille, la majorité des hommes sont sûrs de rester fertiles jusqu’à l’âge de 65 ans. Entre 40 et 50 ans, seulement 8 % des hommes savent que leur propre fertilité pourrait être limitée par leur âge.

Les exemples d’hommes qui sont devenus pères à un âge avancé renforcent la croyance, et laisse croire aux hommes qu’ils sont fertiles à tout âge. Cependant, la qualité du sperme diminue avec l’âge, ce qui peut entre autres déclencher l’infertilité. Il a été constaté que le nombre de spermatozoïdes mobiles diminue d’environ 1 % par année de vie. De plus, l’âge du père est également lié positivement à un certain nombre de mutations et de maladies génétiques chez l’enfant. Par exemple, une paternité tardive peut entraîner des anomalies chromosomiques et des maladies comme l’autisme ou la schizophrénie.

Environnement et mode de vie

Comme nous l’avons déjà mentionné, des facteurs peuvent contribuer à l’infertilité féminine et masculine. Il s’agit notamment:

  • Des médicaments (ex. chimiothérapie)
  • Des stéroïdes anabolisants
  • Du stress psychologique et physique
  • De l’abus d’alcool et de nicotine
  • Des toxines environnementales
  • De l’alimentation incorrecte et les maladies qui en résultent (diabète, surpoids)

L’infertilité masculine: les examens possibles

De nos jours, il est assez facile de déterminer si l’infertilité est due à une diminution de la qualité du sperme ou à une altération du transport du sperme. Et pourtant un examen urologique devient un problème pour beaucoup d’hommes.

Depuis des générations, la fertilité masculine est considérée comme une donnée et est étroitement liée à l’idée de masculinité réelle. Alors que les femmes recherchent souvent sous forme de reflexion la cause de l’infertilité en elles-mêmes, les hommes sont beaucoup moins enclins à consulter un médecin et à se soumettre à un examen.

Si l’homme décide de se soumettre à un examen médical, il doit consulter un urologue. Après une anamnèse détaillée, une série de tests sont effectués pour vérifier la présence et la qualité des spermatozoïdes:

  • Un spermograme. C’est un examen détaillé au cours duquel l’éjaculat est examiné en laboratoire. Cela donne une image précise du nombre, de la mobilité et de la forme du sperme.
  • Un prélèvement sanguin pour étudier l’état hormonal.
  • Un examen des organes sexuels, de la prostate et des voies urinaires par palpation et échographie.
  • Une biopsie testiculaire chirurgicale. Si aucune raison exacte n’est trouvée ou si aucun spermatozoïde ne peut être trouvé lors d’examens d’éjaculation répétés, le tissu testiculaire est prélevé du patient et examiné pour le sperme.

Les options de traitements de l’infertilité masculine

Selon la cause de l’infertilité, les patients disposent d’un large choix d’options thérapeutiques. Il s’agit notamment:

  • D’une hormonothérapie en cas de carence hormonale
  • D’une opération du canal déférent endommagé
  • D’un soutien psychothérapeutique pour le stress physique et mental

De plus, plusieurs possibilités d’insémination artificielle sont offertes.

Insémination homologuée

L’insémination homologuée est une fécondation dans lequel les spermatozoïdes de l’homme préparés en laboratoire sont insérés dans le col de l’utérus, dans l’utérus lui-même ou dans les trompes de Fallope de la femme. Comme la fécondation a lieu sans rapport sexuel, elle est considérée comme artificielle. Cependant, les deux partenaires sont les parents biologiques de l’enfant.

Ce type d’insémination artificielle a du sens si le sperme de l’homme est trop petit et/ou trop immobile.

Insémination hétérologue

Si la fertilité du partenaire n’est pas suffisante pour l’insémination artificielle, l’insémination hétérologue peut quand même conduire à une grossesse : les spermatozoïdes étrangers d’un donneur sont alors insérés artificiellement dans le corps de la femme.

Fécondation in vitro (FIV)

Cette méthode implique la fécondation dans un tube à essai, dans lequel les spermatozoïdes préalablement prélevés sur l’homme et les ovules de la femme sont rassemblés. Contrairement aux méthodes mentionnées ci-dessus, la fécondation est effectuée par les spermatozoïdes eux-mêmes. L’ovule fécondé est alors implanté dans l’utérus de la femme.

Il n’est pas facile de vivre avec l’envie insatisfaite d’avoir un enfant. Il s’agit d’un processus complexe qui peut être financièrement, temporellement et émotionnellement pénible. Chacune de ces méthodes présente à la fois des avantages et des inconvénients, qui doivent être discutés et pesés avec le médecin traitant. Cependant, une chose est certaine : il y a suffisamment de possibilités pour se battre pour son propre désir d’avoir des enfants et pour le réaliser. Ne baissez pas les yeux, mais laissez les spécialistes vous aider, par exemple dans une clinique de fertilité.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez remplir ce formulaire. Toute forme d’information est 100% gratuite et sans engagement.

Vous y retrouverez plus de détails sur les offres de traitement, les taux de réussite et les prix de nos cliniques. Nous prenons soin de ne vous proposer que des centres dans lesquels nous sommes sûres de pouvoir vous offrir un service en français et facilement adaptable à distance pour que vous n’ayez à vous déplacer dans la clinique que le jour J de votre traitement.

Pour de plus amples informations sur des possibilités de PMA à l’étranger, vous pouvez aussi consulter nos articles sur la vitrification d’ovocytes, la réserve ovocytaire ou encore celui sur l’infertilité masculine.

Comment bénéficier de notre service ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et comprendre vos besoins afin d’y répondre de façon la plus personnalisée possible

  • Remplissez notre formulaire d’inscription en ligne, nous trouverons dans notre équipe l’interlocuteur le plus adapté pour répondre à votre demande

  • Nous vous contacterons pour une consultation informative gratuite de 30 min. Nous pourrons alors aborder votre projet d’enfant

  • Nous vous fournissons des brochures d’information et vous mettons en relation avec la clinique qui correspond le mieux à vos besoins

Commencez avec le formulaire