Nathanaëlle Sage

Réserve d’ovocytes et Hormone Anti-Müllérienne (AMH)

L’une des raisons de cette situation est l’offre limitée de notre réserve d’ovocytes, avec laquelle chaque femme naît. Dans cet article, nous examinons la question de la réserve d’ovocytes et de son paramètre hormonal : l’hormone anti-müllérienne ou souvent appelée AMH.

Qu’est-ce que la réserve ovarienne ?

Petit rappel du cours de SVT : pour concevoir un enfant, 2 éléments sont nécessaires, des gamètes masculines, du sperme et des gamètes féminines, un ovocyte. Une fois mis en contact, la grossesse commence. Jusque là, tout va bien.

Si le sperme de l’homme est constamment renouvelé au cours de sa vie, la femme ne dispose que d’un certain nombre d’ovocytes qui constitue la réserve dite ovarienne ou ovocytaire. Cette réserve diminue tous les mois de plusieurs ovocytes au cours de chaque période menstruelle. Une fois que la réserve ovarienne est épuisée, on parle de ménopause.

Comment mesure-t-on la réserve ovarienne ?

La réserve ovarienne est un indicateur du nombre d’ovocytes viables disponibles dans les ovaires de la femme. La combinaison de deux marqueurs fournit des informations à ce sujet :

  • Le nombre de follicules lors d’une échographie
    Pour déterminer ce paramètre, on procède à une échographie des ovaires, connue sous le nom de comptage des follicules antraux (AFC). Cette procédure est effectuée au début du cycle et fournit des informations sur la quantité de follicules dans lesquels les ovules peuvent, plus tard arriver à maturité.
    ‍Lors de l’examen, tous les follicules ayant un diamètre compris entre 2 et 10 mm sont additionnés. Une valeur comprise entre 6 et 10 follicules indique une réserve ovarienne normale. En revanche, une valeur inférieure à six follicules indique que la réserve ovarienne est trop faible.
  • L’hormone antimüllérienne présente dans le sang
    Une autre valeur mesurée est l’hormone antimüllérienne (AMH)

L’hormone Anti-Müllérienne (AMH)

L’AMH a deux fonctions principales :

Différenciation sexuelle
L’hormone joue un rôle important dans la formation du sexe des embryons. Chez les garçons, l’hormone se propage pour entraîne la régression des canaux de Müller. Chez les filles, l’hormone n’est pas produite, ce qui permet aux conduits de former l’utérus, les trompes de Fallope et le vagin.

Estimation de la réserve d’ovocytes

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’hormone anti-müllérienne est un indicateur de l’état de la réserve ovarienne. Il se forme, dans la granulosa, une couche de cellules entourant les ovocytes. Ainsi, le taux d’AMH correspond au nombre de follicules ovariens en maturation et permet d’évaluer la réserve d’ovocytes en temps réel. En d’autres termes, si le niveau d’AMH est élevé, les ovaire comportent suffisamment d’ovocytes.

Comment mesure-t-on l’hormone anti-müllérienne?

Le taux d’AMH est déterminé par une prise de sang. Le coût de l’examen est compris entre 30 et 150 euros et peut être prisen charge par l’assurance maladie s’il est médicalement nécessaire. Toutefois, il est recommandé de passer un accord avec votre assurance maladie pour être couverte.

Les valeurs standards suivantes, s’appliquent à l’hormone antimüllérienne :

Un résultat de plus de 1 ng/ml indique un approvisionnement suffisant des ovaires. Alors qu’une valeur inférieure à 1ng/ml est une indication claire d’une réserve ovarienne faible et de la possible apparition d’une ménopause précoce.

L’hormone anti-müllérienne est un bon indicateur de la réserve ovarienne car elle peut être mesurée à tout moment. Les valeurs restent généralement stables et ne sont pas soumises à des fluctuations liées au cycle.

Toutefois, les résultats doivent toujours être considérés dans leur contexte. L’âge de la patiente est par exemple un facteur important à prendre en compte. La même valeur peut avoir des significations différentes chez une trentenaire et une quarentenaire.

Aujourd’hui, de plus en plus de nouvelles études démontrent un lien clair entre le niveau d’AMH et l’utilisation des contraceptifs. Les contraceptifs hormonaux font chuter le taux de l’hormone anti-müllérienne jusqu’à 30%. Ainsi, un résultat significatif ne peut être déterminé qu’après l’arrêt d’un contraceptif hormonal.

Un test négatif ne doit en aucun cas vous inquiéter ! Le nombre de follicules et le taux de l’hormone anti-müllérienne ne fournissent des informations que sur la quantité d’ovocytes restants. Le résultat est donc aussi utilisé pour calculer une période approximative pendant laquelle la femme peut tomber enceinte.

Toutefois, la possibilité d’une grossesse dépend, principalement, de la qualité des ovocytes disponibles, de la fertilité du partenaire et parfois d’encore d’autres facteurs. Par conséquent, une femme ayant une faible réserve ovarienne peut être totalement fertile et capable de concevoir plus q’une patiente ayant des ovocytes nombreux mais non fonctionnels.

À quoi sert l’Hormone Anti-Müllérienne ?

En plus de déterminer la réserve d’ovocytes, l’hormone anti-müllérienne est également utile pour diagnostiquer diverses maladies ou trouble de la fertilité. Chez les femmes, il s’agit souvent de :

  • L’endométriose
  • La ménopause : la valeur est inférieure à 0,4 ng/mL
  • Troubles du cycle menstruel
  • Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK)

L’examen de l’hormone anti-müllérienne est également utile pour les femmes chez lesquelles, une stimulation hormonale est prévue dans le cadre d’un traitement de fertilité. Sur la base des résultats, le dosage du médicament nécessaire peut être déterminé de manière à réduire le risque d’hyperstimulation ovarienne.

Chez l’homme, l’examen peut également aider à déterminer l’infertilité ou à évaluer la fonction testiculaire.

Quand l’Hormone Anti-Müllérienne est-elle trop élevée ?

Une valeur supérieure à 5,0 ng/ml indique la présence d’une hormone anti-müllérienne élevée dans le sang. Si tel est le cas, un examen détaillé doit absolument être effectué. La cause d’un taux d’AMH excessivement élevé peut être le résultat du Syndrome des Ovaires Polykystiques. Dans ce cas de figure, les ovaires de la patientes, sont entourés de nombreux kystes (ou follicules à maturité incomplète). Malheureusement, cette maladie est incurable à ce jour et peut conduire à la stérilité.

Que faire si l’Hormone Anti-Müllérienne est trop faible ?

Malheureusement, il n’existe pas de remède ou d’intervention médicale qui puisse empêcher la diminution de la réserve d’ovocytes. Quel que soit le nombre de grossesses ou de méthodes contraceptives utilisées, le nombre d’ovocytes diminue au fur et à mesure que la femme vieillit.

Cependant, cela ne concerne pas que les femmes d’un âge plus avancé. Dans quelques cas, la réserve d’ovocytes peut également diminuer dratiquement à un jeune âge.

Des facteurs tels que le mode de vie, la maladie ou la prédisposition génétique peuvent avoir une incidence sur cette situation. Par exemple, les scientifiques ont découvert que les chances d’une fumeuse de devenir enceinte diminuent de 4 % chaque année. La quantité de nicotine n’a pas d’importance, mais chaque cigarette individuelle contribue au problème. Autre conseil, celui d’adopter un mode de vie sain. Des études scientifiques montrent que le surpoids réduit la probabilité d’une grossesse naturelle au moins autant que le tabagisme. Bien que ces mesures n’augmentent pas la réserve d’ovocytes, le mode de vie de la patiente peut influencer sur la rapidité avec laquelle sa fertilité est épuisée.

Si une grossesse n’est pas souhaitée dans l’immédiat, les médecins conseillent ce qu’on appelle la cryo conservation, c’est-à-dire la congélation des ovocytes.

Il existe également un certain nombre de thérapies potentielles, comme la prise de DHEA (déhydroépiandrostérone), mais ses effets n’a pas encore été suffisamment testé et prouvé.

Afin de ne pas nuire à votre propre corps ou de ne pas perdre espoir prématurément, nous vous recommandons de demander conseil à votre médecin traitant. Cela vous aidera à trouver la meilleure solution pour votre cas spécifique. Vous pouvez également prendre rendez-vous gratuitement avec nous, nous nous ferons un plaisir de vous guider vers un médecin.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez remplir ce formulaire. Toute forme d’information est 100% gratuite et sans engagement.

Vous y retrouverez plus de détails sur les offres de traitement, les taux de réussite et les prix de nos cliniques. Nous prenons soin de ne vous proposer que des centres dans lesquels nous sommes sûres de pouvoir vous offrir un service en français et facilement adaptable à distance pour que vous n’ayez à vous déplacer dans la clinique que le jour J de votre traitement.

Pour de plus amples informations sur des possibilités de PMA à l’étranger, vous pouvez aussi consulter nos articles sur la vitrification d’ovocytes, la réserve ovocytaire ou encore celui sur l’infertilité masculine.

Comment bénéficier de notre service ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et comprendre vos besoins afin d’y répondre de façon la plus personnalisée possible

  • Remplissez notre formulaire d’inscription en ligne, nous trouverons dans notre équipe l’interlocuteur le plus adapté pour répondre à votre demande

  • Nous vous contacterons pour une consultation informative gratuite de 30 min. Nous pourrons alors aborder votre projet d’enfant

  • Nous vous fournissons des brochures d’information et vous mettons en relation avec la clinique qui correspond le mieux à vos besoins

Commencez avec le formulaire