Définition

Qu’est ce que la méthode ROPA ?

La Méthode ROPA est un traitement en PMA qui s’adresse exclusivement aux couples de femmes qui décident d’avoir un enfant ensemble et qui veulent toutes les deux participer activement à la grossesse. Elle est définie comme une maternité partagée puisque les deux partenaires font toutes deux parties intégrantes du traitement. Quand dans un premier temps, l’une passe par la stimulation ovarienne afin d’extraire ses ovocytes et de les féconder, l’autre dans un second reçoit l’embryon dans son utérus et porte la grossesse. Avec cette méthode, les deux femmes sont mères : l’une est la mère génétique puisqu’elle fournit ses ovocytes et l’autre est la mère receveuse, celle qui portera l’enfant pendant 9 mois.

Toutes les étapes à suivre sont similaires à celle de la FIV, voici un rappel en détails.

Première étape

La stimulation, pour la femme qui fournit ses ovocytes

Au cours d’un cycle menstruel naturel, le corps féminin produit normalement un seul ovocyte qui peut être fécondé par le sperme après l’ovulation.

Afin d’augmenter la probabilité d’une grossesse, la femme se voit conseiller une stimulation ovarienne, soit un traitement hormonal. Ce traitement se matérialise par des injections d’hormones à effectuer en amont du jour J. Cette prise d’hormones permet dans un premier temps de stimuler les ovaires, de faire mûrir plusieurs ovocytes et enfin de déclencher l’ovulation 9 à 11 jours après le début de la stimulation.

Deuxième étape

La ponction ovarienne, pour la femme qui fournit ses ovocytes

Le jour J, les médecins procèdent au prélèvement des ovocytes qui auront mûri suite à la stimulation, c’est ce qu’on appelle la ponction ovocytaire. Le prélèvement s’effectue à l’aide d’une aiguille fine.
La procédure, lors de laquelle la femme est placée sous anesthésie locale ou générale, ne dure qu’une vingtaine de minutes. De petits saignements peuvent apparaitre mais pas d’inquiétude, c’est tout à fait normal !

Troisième et quatrième étapes

Fécondation en laboratoire et préparation hormonale de l’endomètre de la femme receveuse

À ce stade de la FIV, la fécondation à proprement parlée a lieu en laboratoire puisque que les ovocytes prélevés lors de la ponction sont placés dans une éprouvette, en contact avec le sperme. Il faut alors attendre 5 jours pour voir des blastocystes, soient des embryons viables au transfert dans l’utérus.

De son côté, la mère receveuse, doit suivre un traitement hormonal pour préparer son utérus à l’implantation future de l’embryon et à la grossesse.

Dernière étape

Le transfert de l’embryon, pour la femme receveuse

L’embryon de la meilleure qualité est sélectionné pour être inséré par voie vaginale dans l’utérus de la femme receveuse. Le processus est rapide et indolore, et ne nécessite pas d’anesthésie. Environ deux semaines après le transfert, la femme receveuse subit un test de bêta-HCG pour confirmer la grossesse.

Comment bénéficier de notre service ?

Nous sommes là avant tout pour vous écouter et comprendre vos besoins afin d’y répondre de façon la plus personnalisée possible

  • Remplissez notre formulaire d’inscription en ligne, nous trouverons dans notre équipe l’interlocuteur le plus adapté pour répondre à votre demande

  • Nous vous contacterons pour une consultation informative gratuite de 30 min. Nous pourrons alors aborder votre projet d’enfant

  • Nous vous fournissons des brochures d’information et vous mettons en relation avec la clinique qui correspond le mieux à vos besoins

Commencez avec le formulaire